Protestants

En 1517, un moine nommé Luther fut soudainement interpelé par une phrase de la Bible :

 « En effet, cet Evangile nous révèle en quoi consiste la justice que Dieu accorde: elle est reçue par la foi et rien que par la foi, comme il est dit dans l'Ecriture: Le juste vivra par la foi. » (Romains 1:17).

Le Salut est un cadeau de Dieu qui se reçoit par la foi ! Être une bonne personne ne nous sauve pas. Nos efforts pour nous améliorer ne nous sauvent pas non plus. Celui qui sauve, c’est Dieu, et il le fait gratuitement :

« Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Cela ne vient pas de vous, c'est un don de Dieu ; ce n'est pas le fruit d'œuvres que vous auriez accomplies. Personne n'a donc de raison de se vanter. Ce que nous sommes, nous le devons à Dieu […] » Ephésiens 2:8-10.

La réforme protestante est née de cette redécouverte de l’évangile par Luther : le salut est un cadeau gratuit de Dieu. Dieu n’attend rien de nous en échange, et nous n’avons pas à le mériter pour le recevoir.

Ce cadeau nous le recevons par la foi en Jésus-Christparce qu’il a payé le prix de notre péché et nous a libérés, de cette façon, de la condamnation.

Luther a également compris que la Bible est l’unique moyen de connaître Dieu. Les réflexions des chrétiens tout au long des siècles peuvent être dignes de grand intérêt, mais elles ne peuvent ni remplacer ni compléter le texte biblique. La Bible, en effet, est le garde-fou qui nous permet de savoir si une affirmation, une doctrine ou un enseignement sont conformes à la volonté divine.

Notre église marque son appartenance au protestantisme par son adhésion à la Fédération Protestante de France.

 


Image : Martin Luther by Lucas Cranach der Ältere (1529), œuvre exposée à la galerie Uffizi (Italie) – Wikimedia Commons.