Baptistes

"Les baptistes ? N'est-ce pas ce nouveau courant chrétien qui vient des Etats-Unis ?"

 

Des courants spirituels, il y en a de toutes les couleurs et de toutes les formes. Alors si vous n’avez qu’une idée un peu floue de qui nous sommes, voilà de quoi vous éclairer.

Récent, le mouvement baptiste ? Pas exactement : un peu plus de 400 ans tout de même.

Des Etats-Unis ? Non plus : il est né en Europe. En Angleterre très exactement, sous l’impulsion d’un pasteur de l’église d’Angleterre (un protestant, donc) qui s’appelait John Smyth. Notre ami, en scrutant de près les Écritures, a acquit la conviction que le baptême des enfants ne se trouve pas dans le Nouveau Testament.


                                         Martin Luther King, célèbre pasteur baptiste

Pour John Smyth le baptême est une affaire d’adultes qui, ayant pris une décision vis-à-vis de Jésus-Christ, en arrivent à confesser leur foi. C’est sur cette base-là qu’il fonde en 1609, à Amsterdam, la première église baptiste.

Pendant ce temps là un autre personnage, Thomas Helwys, faisait la même chose en Angleterre. Le mouvement s'étendit assez rapidement et arriva aux États-Unis en 1638, puis gagna les colonies britanniques, l'Asie, l'Afrique et l'Amérique Latine au long des deux siècles qui ont suivi. En 2007 le mouvement baptiste rassemblait 125 millions de croyants ! 

 

Le baptême : signe visible d'une réalité spirituelle

Chez les baptistes, le baptême, en accord avec ce que l’on peut observer dans le Nouveau Testament, se fait en immergeant complètement (chaque fois que c'est possible !) le baptisé. Ça demande un peu d'organisation, bien sûr. Mais la raison, c'est que le baptême symbolise physiquement une réalité spirituelle : celle de la mort et de la résurrection à une vie nouvelle. Le corps plongé dans l'eau, c'est l'enterrement de votre ancienne vie. La sortie de l'eau, votre renaissance.

 

Quelques autres spécificités baptistes…

Les baptistes ont toujours insisté sur la liberté de conscience et de religion et, en conséquence, sur la nécessité de la séparation de l'Église et de l'État. Nous avons évoqué précédemment notre attachement à la suprématie des Écritures sur toute autre forme d'autorité. Nous pourrions également évoquer notre attachement au sacerdoce universel : le pasteur n’est pas un intermédiaire entre Dieu et les hommes, nous sommes tous appelés à mener à bien la mission de l'Église en répondant à l’appel spécifique que Dieu a adressé à chacun.

Nous pourrions parler longuement de tout cela et de bien d’autres choses... mais peut-être pourrions-nous le faire autour d’un café ?

 

Notre église marque son appartenance au mouvement baptiste par son adhésion à la Fédération des Églises Évangéliques Baptistes de France.

 


Photo : Civil Rights March on Washington, D.C. [Dr. Martin Luther King, Jr., President of the Southern Christian Leadership Conference, and Mathew Ahmann, Executive Director of the National Catholic Conference for Interrracial Justice, in a crowd.], 08/28/1963 – Flickr (the Commons)